Résultats

Résultats

IRM fonctionnelles :

Cette IRM fonctionnelle a été réalisée par le Dr Pans au CHU de Liège sur un patient de 35 ans et démontre l’automatisation de la nouvelle praxie. Après un mois de port, les zones sensori-motrices de la déglutition secondaire sont activées avec et sans appareil. 

Cette IRM fonctionnelle a été réalisée sur un enfant de 6 ans par le Dr Gaillard à l’hôpital Necker à Paris.

Elle met en évidence la stimulation de la zone contrôlant la déglutition secondaire dès le premier port du Froggymouth

Études cliniques :

En 2015, une étude clinique indépendante a été réalisée au CHU de Lille par le DR Cornut. Une augmentation de 80 points du nombre de patients ayant acquis déglutition secondaire a été mise en évidence en 10 semaines, dont trois quarts ont automatisé la nouvelle praxie. On note également une diminution significative de la respiration buccale (60%).

 

Cas cliniques :

Ce jeune garçon de 4 ans est un des premiers patients traités avec le Froggymouth. Sujet à des fausses routes alimentaires répétées, la rééducation était urgente, mais atteint d’IMC, les approches de rééducation conscientes avaient échoué. 

Le port du Froggymouth durant 14 jours à raisons de 15 minutes par jour a permis de supprimer les dysfonctions et d’assurer le bon développement des praxies oro-faciales. Cette amélioration a non seulement eu une influence sur les fonctions primaires (déglutition, mastication) mais aussi sur la communication complexe (expressions des émotions et communication non verbale) visibles sur la vidéo.
 

Afin d’assurer la pérennité des résultats rapidement obtenus, le Dr Fellus a donné comme instruction de prolonger le port de l’appareil de 6 semaines. 

CONSULTEZ EN INTÉGRALITÉ LES ARTICLES À PROPOS DE FROGGYMOUTH

Retour en haut