fbpx

Résultats

Résultats

IRM fonctionnelles :

Cette IRM fonctionnelle a été réalisée par le Dr Pans au CHU de Liège sur un patient de 35 ans et démontre l’automatisation de la nouvelle praxie. Après un mois de port, les zones sensori-motrices de la déglutition secondaire sont activées avec et sans appareil. 

Cette IRM fonctionnelle a été réalisée sur un enfant de 6 ans par le Dr Gaillard à l’hôpital Necker à Paris.

Elle met en évidence la stimulation de la zone contrôlant la déglutition secondaire dès le premier port du Froggymouth

Études cliniques :

Abstract:
Atypical swallowing needs treatment in order to eliminate harmful interferences of the tongue, which prevent the harmonious growth of the stomatognathic system. The purpose of this study was to assess the effects of a functional appliance on the presence of atypical swallowing, analyzing the lip strength and the altered facial mimics. The effects of a myofunctional appliance (the Froggy Mouth) were evaluated on 40 children (6 males; 24 females; mean age 9.6 ± 2.17) with atypical swallowing—with tongue thrust diagnosed by an expert orthodontist before and during a 6 month treatment. Data were analyzed over time with a paired samples t-test for normally distributed data. After 6 months of treatment, 33 children out of 40 achieved clinical correction 
of atypical swallowing due to their good compliance, even at an early stage. Seven children showed low compliance and did not obtain any result. Lip strength in compliant subjects went from 190.30 ± 86.04 cN to 489.39 ± 123.36 cN (t = p < 0.001). Facial mimics improved in 28 out of 33 compliant subjects, and four children with the initial diagnosis of labial incompetence achieved correction. This observational study demonstrates the short-term efficacy of this myofunctional appliance in the treatment of atypical swallowing, achieving correction of the facial mimics and labial incompetence with a significant improvement of the lip strength.

Credits : Vincenzo Quinzi 1,† , Alessandro Nota 2,† , Eleonora Caggiati 1 , Sabina Saccomanno 1 , Giuseppe Marzo 1 and Simona Tecco 2.

En 2015, une étude clinique indépendante a été réalisée au CHU de Lille par le DR Cornut. Une augmentation de 80 points du nombre de patients ayant acquis déglutition secondaire a été mise en évidence en 10 semaines, dont trois quarts ont automatisé la nouvelle praxie. On note également une diminution significative de la respiration buccale (60%).

 

Cas cliniques :

Ce jeune garçon de 4 ans est un des premiers patients traités avec le Froggymouth. Sujet à des fausses routes alimentaires répétées, la rééducation était urgente, mais atteint d’IMC, les approches de rééducation conscientes avaient échoué. 

Le port du Froggymouth durant 14 jours à raisons de 15 minutes par jour a permis de supprimer les dysfonctions et d’assurer le bon développement des praxies oro-faciales. Cette amélioration a non seulement eu une influence sur les fonctions primaires (déglutition, mastication) mais aussi sur la communication complexe (expressions des émotions et communication non verbale) visibles sur la vidéo.
 

Afin d’assurer la pérennité des résultats rapidement obtenus, le Dr Fellus a donné comme instruction de prolonger le port de l’appareil de 6 semaines. 

CONSULTEZ EN INTÉGRALITÉ LES ARTICLES À PROPOS DE FROGGYMOUTH

Retour en haut